Accueil


Dimanche 5 décembre de 11h30 à 13h30 : rencontre avec Hakim Bécheur

Nous rencontrons Hakim Bécheur pour la sortie de son premier roman

L’avant centre de l’Etoile

aux éditions Fauves.

Entre Paris et Tunis, L’avant-centre de l’Étoile navigue dans un entre-deux d’illusions parfois perdues, de renoncements souvent douloureux et d’espoir vivace.

Chef de service à l’hôpital Bichat, Hakim Bécheur avait précédemment publié Colère blanche à l’hôpital, une réflexion sur les dérives du système de santé français.

avant-centre

10, 11, 12 décembre : salon jeunesse à l’Espace 1789

La librairie Folies d’Encre, avec l’association Enlivrez-vous, a le plaisir de vous inviter à la 20ème édition de son Salon Jeunesse : vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 décembre à l’Espace 1789, 2/4 rue Alexandre Bachelet à Saint-Ouen.

Trois journées de rencontres et dédicaces avec des auteur.e.s, illustratrices et illustrateurs : un week-end pour échanger, discuter pour petits et grands mais aussi fêter avec vous les 20 ans de notre salon !

Au programme :
Vendredi 10 décembre – présentation du programme du Salon tout l’après midi
15h30 – 19h30
Samedi 11 décembre
14h30 – 19h30
Capucine Lewalle
Alice Bunel
Pauline Kalioujny
Thibault Guichon
Jérémie Fischer
Dimanche 12 décembre
14h00 – 19h00
Delphine Jaboeuf
Elodie Mandray
Caroline Aufort
Anaïs Vaugelade
Eponine Cottey
Salon litterature jeunesse 2021

Dimanche 28 novembre à midi : hommage à Pierre Epin

En présence de son ami et éditeur Alain Serres, responsable des éditions Rue du monde, nous rendons hommage à Bernard Epin, décédé en Avril 2020.

Né dans une famille ouvrière, nommé instituteur dans le 14e arrondissement, il adhère au Parti communiste en 1954 et entre en 1957 au collectif de rédaction de la revue L’École et la Nation, revue communiste consacrée aux questions pédagogiques. Après son service militaire effectué en Algérie (1959-1961), il en devient secrétaire de rédaction. Il collabore également à l’hebdomadaire Révolution, au mensuel Regards et enfin à L’Humanité. Outre ses critiques en littérature de jeunesse, il écrit une dizaine d’essais dont Les livres de vos enfants, parlons-en (1985), qui défendent l’idée de l’émancipation par l’éducation et la nécessité de démocratiser la lecture. Il est élu à la mairie de Saint-Ouen de 1965 à 2001 en tant que chargé des affaires culturelles.

epin

Jeudi 25 novembre à 20h : rencontre avec Pierre Magdelaine

Nous recevons l’auteur audonien Pierre Magdelaine pour sa nouvelle

Rose

publiée aux éditions L’ourse brune.

Dans un univers postapocalyptique, insectes et oiseaux ont presque tous disparu. Autrefois entomologiste, Meryem parcourt le monde à la recherche des espèces encore vivantes. Lorsque sa route croise celle d’un mourant qui lui confie un message pour sa femme, qui vit au bord de la mer, sa quête se double de cette promesse qu’il a à coeur de tenir malgré les obstacles.

magdelaine-rose

Vendredi 19 novembre à 19h30 : rencontre avec Antoine Desjardins

Nous rencontrons Antoine Desjardins autour de son recueil de nouvelles écologistes aux éditions La Peuplade :

Indice des feux

desjardins-indice-des-feuxSoumise à la frénésie incendiaire du 21e siècle, l’humanité voit sa relation au monde déséquilibrée et assiste avec impuissance à l’irréversible transformation de son environnement.

Explorant cette détresse existentielle à travers sept fictions compatissantes, Antoine Desjardins interroge nos paysages intérieurs profonds et agités. Comment la disparition des baleines noires affecte-t-elle la vie amoureuse d’un couple ? Que racontent les gouttes de pluie frappant à la fenêtre d’un adolescent prisonnier de son lit d’hôpital ? Et, plus indispensable encore, comment perpétuer l’espoir et le sens de l’émerveillement chez les enfants de la crise écologique ?

Autant de questions, parmi d’autres, que ce texte illustre avec nuance et tendresse, sans complaisance ni moralisme. Indice des feux peint les incertitudes d’un avenir où tout est encore à jouer.

« Il faut prendre soin, mon homme. Prendre soin de tout, en particulier de ce qui est en train de disparaître. »

Une soirée en collaboration avec les éditions La Peuplade.

Mercredi 17 novembre à 19h30 : rencontre débat avec l’auteure audonienne Mounia El Kotni

Nous rencontrons Mounia El Kotni pour le livre

Im/patiente : une exploration féministe du cancer du sein

co-écrit avec Maëlle Sigonneau et publié aux éditions First.

Ce livre est un travail d’archives et de recherche ainsi qu’une réflexion sur les injonctions à la féminité faites aux femmes dans leur parcours médical, à partir du podcast du même nom (produit par Nouvelles Ecoutes).

Maëlle Sigonneau était éditrice de livres pratiques, féministe et militante. A l’âge de 30 ans, elle apprend qu’elle est atteinte d’un cancer du sein. Son parcours de soin et les injonctions à la féminité qu’elle subit la poussent à créer le podcast Im/patiente où elle raconte son histoire mais également les inégalités de genre dans le milieu de la santé.

Mounia El Kotni est anthropologue, spécialisée dans les thématiques de la santé et du genre au Mexique et en France. Elle est co-auteure de l’ouvrage Notre corps, nous mêmes.

Pour faire de la lutte contre le cancer du sein un combat féminin.

impatiente

Vendredi 22 octobre à 19h : Coming in, avec Elodie Font et Carole Maurel

Nous recevons Elodie Font et Carole Maurel pour une rencontre – dédicace autour de leur bande dessinée publiée chez Payot :

Coming in

« Visiblement, la Terre entière le savait avant elle : Élo est homo. Dans Coming in, Élodie Font raconte les longues années – de l’adolescence à la trentaine – qui lui ont été nécessaires avant de réussir à oser, enfin, être elle-même.
Un récit drôle et sensible, mêlant pensées d’hier et réflexions d’aujourd’hui, mis en lumière par le trait puissant et poétique de Carole Maurel. »

Vendredi 22 octobre, 19h. Vous êtes les bienvenus !

font-maurel

Jeudi 7 octobre à partir de 19h30 : soirée Georges Brassens

Ami.e.s  lectrices et lecteurs,

Nous sommes très heureux de vous retrouver après ces mois d’absence !

Orfèvre des mots, Georges Brassens ne cesse encore de marquer notre imaginaire. Dans le cadre des 100 ans de sa naissance, la Librairie Folies d’Encre Saint-Ouen vous invite à échanger sur cette figure si marquante.

Soirée musicale et littéraire jeudi 7 octobre à partir de 19h30, rythmée par les notes d’Yves Uzureau en collaboration avec Jean Paul Liégeois, éditeur aux éditions du Cherche Midi.

Au plaisir de vous y retrouver !

brassens

Réouverture de la librairie samedi 28 novembre

ENFIN !

Nous rouvrons ce samedi 28 novembre.

Mais avant tout, un grand merci pour votre soutien durant cette épreuve du click & collect ! Nous allons maintenant pouvoir penser ensemble à Noël.

Nous sommes heureux de vous retrouver dès ce samedi 28 de 10 à 19h30 et dimanche 29 de 10h30 à 12h30.

A nouveau, vous serez libres de flâner dans nos rayons en respectant les règles sanitaires et nous serons ravis de pouvoir vous conseiller avec soin.

A très bientôt !

Coups de coeur du moment

Voici trois coups de coeur, que vous pouvez réserver bien sûr !

Histoires de la nuit / Laurent MAUVIGNIER
Editions de minuit, 24€

Il ne reste presque plus rien à La Bassée : un bourg et quelques hameaux, dont celui qu’occupent Bergogne, sa femme Marion et leur fille Ida, ainsi qu’une voisine, Christine, une artiste installée ici depuis des années.
On s’active, on se prépare pour l’anniversaire de Marion, dont on va fêter les quarante ans. Mais alors que la fête se profile, des inconnus rôdent autour du hameau.

L’art de maintenir le lecteur en haleine et sous pression, dans ce huis clos rural d’une rare intensité. 630 pages toutes en tension et noirceur qui m’ont accompagnée pour un vrai plaisir de lecture.

Histoires_de_la_nuit

Ce qu’il faut de nuit
Laurent PETITMANGIN
La Manufacture des livres, 16€90

C’est l’histoire d’un père veuf qui élève seul ses deux fils. Les années passent et les enfants grandissent. Ils choisissent ce qui a de l’importance à leurs yeux, ceux qu’ils sont en train de devenir. Ils agissent comme des hommes. Et pourtant, ce ne sont encore que des gosses. C’est une histoire de famille et de convictions, de choix et de sentiments ébranlés, une plongée dans le cœur de trois hommes au cœur de la Lorraine.
Laurent Petitmangin, dans ce premier roman fulgurant, dénoue avec une sensibilité et une finesse infinies le fil des destinées d’hommes en devenir.

Ce-qu-il-faut-de-nuit

*

Mauvaises Herbes
Dima Abdallah
éditions Sabine Wespieser, 20€

La perte d’un pays et le perte d’un père
Dans un premier roman qui résonne très particulièrement aujourd’hui, Dima Abdallah raconte le Liban qu’elle a dû quitter au moment de la Guerre civile. Une chronique émouvante qui est aussi un chant d’amour pour son père.
Beyrouth, 1983. C’est la guerre qui déchire le Liban et rend la vie si difficile. Mais pour la narratrice de six ans, le bruit des tirs et les déflagrations qui secouent la ville, c’est aussi le moyen de gagner un peu de temps de liberté. Elle en vient à souhaiter que les tirs redoublent d’intensité pour qu’ils soient tous renvoyés chez eux. Que son géant de père vienne prendre son petit doigt dans sa grande paume et qu’ils rentrent chez eux,
Nous aurions dû accueillir Dima Abdallah le 5 novembre à la librairie, espérons que cette rencontre puisse avoir lieu en 2021.

Mauvaises-herbes