Archives mensuelles : mai 2022

Jeudi 2 juin à 19h : féminisme et sport, débat avec Béatrice Barbusse

Du sexisme dans le sport

Sociologue et vice présidente de la Ligue nationale de handball, première femme à avoir présidé un club masculin de handball, Béatrice Barbusse décrypte et analyse pas à pas la réalité de l’ancrage du sexisme dans ce milieu.

S’appuyant sur des cas concrets et sur son propre vécu, elle entend libérer une parole et souligne aussi les changements en cours tout comme le chemin encore à parcourir pour une plus grande égalité.

barbusse-sexisme

Lundi 31 mai : Un livre un plat

Le prochain « Un livre, un plat » aura lieu mardi 31 mai à partir de 19h30 autour de Mes amis d’Emmanuel BOVE.

Victor Bâton vit seul, dans une chambre de bonne miteuse, avec pour unique revenu une pension d’invalidité. Traîne-savates, il erre chaque jour dans Paris dans l’espoir de faire de nouvelles rencontres. La ville le renvoie à son extrême solitude, et agit en même temps comme une ouate protectrice. Mais chaque tentative de lier une relation est un échec. Et pour cause. Obnubilé par sa quête impatiente d’amitié, il fausse tout rapport, et projette sur ceux qu’il croise sa propre mesquinerie. Dans un style faussement simple, avec un « sens du détail touchant » selon Beckett, Emmanuel Bove dessine le portrait de cet antihéros agaçant autant que fascinant, et dépeint par touches, d’une précision extrême, la misère solitaire, le quotidien, l’absurdité de la condition humaine. D’une grande modernité à sa parution en 1924, ce texte, très salué à l’époque, a influencé beaucoup de nos contemporains.

mes-amis

Comme à l’accoutumée, chacun apporte un mets salé ou sucré et / ou une boisson.

Merci de nous confirmer votre participation, et le lieu de la rencontre vous sera envoyé dans les jours qui précèdent.

Très bonne lecture et à bientôt !

Jeudi 19 mai à 19h30 : rencontre Rosa Maria Unda Souki

Nous rencontrons Rosa Maria Unda Souki pour son livre :

Ce que Frida m’a donné, aux éditions Zulma

Dans la chaleur de l’été 2019, Rosa Maria Unda Souki devrait être plongée dans les préparatifs de son exposition à venir. Recluse au Couvent des Récollets, entre vertiges du doute et farouche détermination, elle tarde à rédiger le texte destiné au catalogue, à penser l’agencement des tableaux – toujours en cours d’acheminement depuis le Brésil. Dans l’attente, elle retrace ce qui l’a menée là. Comment elle a consacré cinq ans à la figure emblématique de Frida Kahlo en peignant sa célèbre Maison bleue, constituant une œuvre picturale d’une richesse saisissante.

Ce que Frida m’a donné nous invite à un troublant voyage, à la fois très personnel et universel, au cœur même du processus créatif, de la construction de la mémoire et de la réconciliation avec soi-même.

Rosa Maria Unda Souki est née en 1977 à Caracas. Artiste peintre, elle expose à Paris, Madrid, Londres, New York, Seoul ou São Paulo.

Ce que Frida m’a donné