Accueil


Samedi 28 janvier 2017 à 17h30 : rencontre avec la journaliste Melissa Chema

Nous rencontrons Melissa Chema à l’occasion de la parution aux éditions Anne Carrière de :

En dehors de la zone de confort

Bristol, la ville portuaire anglaise est devenue un mythe depuis les années 1990. C’est là que sont nés plusieurs courants artistiques majeurs. Le trip hop, côté musical. Et le Street art, côté arts plastiques. De Massive Attack à Banksy, la ville a donné au monde des artistes célèbres. La journaliste Melissa Cheman a consacré un ouvrage à cette ville et à ces artistes.

en-dehors-de-la-zone-de-confort

Mercredi 22 février : Un livre, un plat

La soirée se déroulera autour de :

Article 353 du code pénal, de Tanguy Viel

Pour avoir jeté à la mer le promoteur immobilier Antoine Lazenec, Martial Kermeur vient d’être arrêté par la police. Au juge devant lequel il a été déféré, il retrace le cours des événements qui l’ont mené là : son divorce, la garde de son fils Erwan, son licenciement et puis surtout, les miroitants projets de Lazenec.
Il faut dire que la tentation est grande d’investir toute sa prime de licenciement dans un bel appartement avec vue sur la mer. Encore faut-il qu’il soit construit.

Article 353 du code de procédure pénale : Sous réserve de l’exigence de motivation de la décision, la loi ne demande pas compte à chacun des juges et jurés composant la cour d’assises des moyens par lesquels ils se sont convaincus, elle ne leur prescrit pas de règles desquelles ils doivent faire particulièrement dépendre la plénitude et la suffisance d’une preuve ; elle leur prescrit de s’interroger eux-mêmes dans le silence et le recueillement et de chercher, dans la sincérité de leur conscience, quelle impression ont faite, sur leur raison, les preuves rapportées contre l’accusé, et les moyens de sa défense. La loi ne leur fait que cette seule question, qui renferme toute la mesure de leurs devoirs :  » Avez-vous une intime conviction ?  »

Comme à l’accoutumée, chacun apporte un met salé ou sucré et / ou une boisson.
Merci de nous faire savoir par mail si vous serez présent et nous vous enverrons l’adresse de la rencontre.

Très bonne lecture, à bientôt !

Samedi 21 janvier à 17h30 : rencontre avec l’illustrateur audonien Valentin Besson

Nous rencontrons Valentin Besson à l’occasion de la parution aux Editions Klincksieck de son dernier ouvrage :

LES SAGES PAROLES DES ANIMAUX

Ce petit livre est un vagabondage tissé de notations, de définitions, d’anecdotes, de dictons, de proverbes qui éclairent de façon souvent inattendue et parfois ludique le regard que nous portons sur le monde bigarré des êtres vivants, de l’agneau à la vipère.

Jean Paul Colin y a rassemblé tout ce que le Littré a consigné  dans son fameux Dictionnaire de la langue française, publié de 1863 à 1872, sur les relations amicales et conflictuelles dans lesquelles vivent les hommes et les animaux.

valentin-besson

Enregistrer

Horaires pendants les fêtes

Pour vous aider dans vos achats de Noël, la librairie étend ses horaires d’ouverture :

Nous sommes là pour vous conseiller tous les jours jusqu’à Noël de 10h à 20h ; ouverture exceptionnelle dimanche 24 décembre de 10h à 18h.

Si vous avez des commandes, n’attendez pas la dernière minute : vous pouvez les passer par mail en écrivant à  folies-encre@wanadoo.fr

Mercredi 4 janvier : Un livre, un plat

La soirée se déroulera autour de :

Austerlitz, de Winfried G. Sebald

Par ce portrait saisissant d’un émigrant déraciné, fragile, érudit et digne, l’auteur élève une sorte d’anti-monument pour tous ceux qui, au cours de l’Histoire, se retrouvent pourchassés, déplacés, coupés de leurs racines – sans jamais en comprendre la raison ni le sens.
La vulnérabilité douce et secrète de Sebald et de ses personnages hors du commun, leur façon d’être tout à tour gagnés par la beauté du monde et la souffrance qu’il engendre font que ses oeuvres s’inscrivent dans la mémoire comme des événements majeurs.

W. G. Sebald, écrivain et essayiste allemand, né en 1944, disparu tragiquement en décembre 2001, a été couronné par de nombreux prix littéraires à travers le monde. Déjà parus chez Actes Sud : Les émigrants (1999 ; Babel n° 459), Les anneaux de Saturne (1999), Vertiges (2001).

Comme à l’accoutumée, chacun apporte un met salé ou sucré et / ou une boisson.
Merci de nous faire savoir par mail si vous serez présent et nous vous enverrons l’adresse de la rencontre.

Très bonne lecture et à bientôt !

Dimanche 18 décembre de 10h30 à 18h30, faites des cadeaux !

Les fêtes approchent…

Nous avons le plaisir d’accueillir au sein de la librairie des artistes audoniennes pour une  vente de créations, bijoux et sacs fait main .

C’est l’occasion de faire de jolis cadeaux uniques !

Du 9 au 11 décembre : Salon de littérature jeunesse à l’Espace 1789

La librairie sera présente…

salon-litterature-jeunesse-2016

Mercredi 16 novembre : Un livre, un plat

La soirée se déroulera autour de :

Les femmes du braconnier, de Claude Pujade-Renaud

Une biographie romancée de la poétesse Sylvia Plath pendant la brève période que fut son mariage avec le poète Ted Hugues. Elle est Américaine, lui est anglais. Ils deviendront tout les deux célèbres pour leurs poèmes. Ce roman est l’histoire de leur rencontre, de leur vie commune, de la création de leurs poèmes, de leurs déchirements. L’auteur donne la parole à différentes personnes, qui dans une alternance de courts chapitres, projettent chacun un éclairage sur le couple : il y a la mère, le frère, la voisine, la psychiatre qui suit Sylvia, des animaux même… Un procédé qui permet de varier les points de vue et de relancer l’intérêt.

Comme à l’accoutumée, chacun apporte un met salé ou sucré et / ou une boisson.
Merci de nous faire savoir par mail avant le 12 novembre si vous serez présent, et nous vous enverrons l’adresse de la rencontre.

Très bonne lecture, à bientôt !

Samedi 15 octobre à 17h30 : rencontre avec Laurent Mauvignier

Nous rencontrons Laurent Mauvignier à l’occasion de la parution aux Editions de Minuit de son dernier livre :

Continuer

Une femme et son fils de 16 ans vivent côte à côte, portant chacun une souffrance intime et la blessure de leur relation devenue difficile. Au bord du gouffre, la mère décide de tout tenter pour remettre son fils dans les rails de la vie et ils s’embarquent ensemble pour un séjour de rupture au Kirghizstan dont ils vont faire le tour à cheval. Comme à chaque fois, Laurent Mauvignier s’attache à l’intime, aux sentiments. Un roman bouleversant.

mauvignierDiplômé en arts plastiques, Laurent Mauvignier publie son premier roman Loin d’eux à 32 ans, en 1999 chez Minuit, qui restera sa principale maison d’édition. Son deuxième roman publié l’année suivante Apprendre à finir est couronné de plusieurs prix, dont le prix du Livre Inter.

En 2006 il obtient le prix du roman Fnac pour son ouvrage Dans la foule, roman autour du drame du Heysel.

Son roman Des hommes, publié en 2009, obtient le Prix des libraires l’année suivante. Ce roman, que l’on peut qualifier de majeur, se penche sur des souvenirs du narrateur de la guerre d’Algérie.
En 2014, Autour du monde Ça se passe en Israël, en Russie, à Dubai… le jour de 2011 où le Japon a tremblé. Une suite de récits incarnés, portés par la même onde de choc.

En 2015, il écrit Retour à Berratham, pour le chorégraphe Angelin Preljocaj. La pièce est créée par le Ballet Preljocaj au Festival d’Avignon dans la Cour d’Honneur, le 17 juillet 2015. Sa prochaine pièce Une légère blessure se jouera du 3 octobre au 15 novembre au Théatre du Rond Point.

Mercredi 5 octobre : Un livre, un plat

La soirée se déroulera autour de :

Dalva, de Jim Harrison (éditions 10/18)

« Pour reprendre le contrôle de sa vie, Dalva s’installe dans le ranch familial du Nebraska et se souvient : l’amour de Duane, les deuils, l’arrachement à ce fils nouveau-né qu’elle cherche obstinément. Meurtrie mais debout, elle découvre l’histoire de sa famille liée à celle du peuple sioux et d’une Amérique violente. Chef-d’œuvre humaniste, Dalva est un hymne à la vie. »

Comme à l’accoutumée, chacun apporte un met salé ou sucré et / ou une boisson.

Merci de nous faire savoir par mail avant le 1er octobre si vous serez présent et nous vous enverrons l’adresse de la rencontre.

Très bonne lecture, à bientôt !

dalva-jim-harrison